Vitamines pendant la grossesse : lesquelles consommer ?

Vitamines pendant la grossesse : lesquelles consommer ?

Acide folique, vitamine D, fer … Pourquoi prendre des vitamines pendant la grossesse ? Lesquelles privilégier ? Lisez notre article pour le découvrir.

Pourquoi prendre des vitamines pendant la grossesse ?

Lors de la grossesse, le cordon ombilical relie le fœtus à sa maman, en acheminant les nutriments à partir des réserves du corps. Le bébé puisera toujours ce dont il a besoin dans l’organisme de la mère. Le risque de carence ne concerne donc pas l’enfant mais la femme enceinte, qui doit s’assurer de toujours avoir les réserves nécessaires. Parfois, l’alimentation à elle seule ne suffit pas à combler tous les besoins. Une supplémentation en vitamines* peut alors s’avérer nécessaire pour le développement optimal du bébé et la santé de la femme enceinte.

Quelles vitamines prendre pendant la grossesse ?

On le sait, toutes les vitamines sont essentielles au bon fonctionnement de l’organisme.  Mais ce n’est pas pour autant qu’il faille opter pour les compléments multivitaminés. En effet, certaines vitamines seront mieux adaptées que d’autres à la période de grossesse. Les unes contribueront à la préservation de la santé de la femme pendant la grossesse, tandis que les autres constitueront un véritable apport à la croissance du fœtus, puis du bébé. Nous vous guidons pour savoir quelles vitamines prendre pendant la grossesse.

La vitamine B9 pour bien débuter la grossesse

Tout au long des 9 mois, l’acide folique (autre nom de la vitamine B9) est impliqué dans la formation des nouveaux tissus du bébé. Parmi eux : les cellules du sang, du cerveau, du système nerveux et de la colonne vertébrale. C’est donc un indispensable en matière de vitamines de grossesse. Dès les premiers jours suivant la conception, le besoin en folates augmente de plus de 30%, pour se situer entre 0,4 et 0,8 mg par jour. C’est pourquoi il est conseillé de consommer de la vitamine B9 dès les quelques mois avant le début de la grossesse, puis de poursuivre sur les trois premiers mois après l’implantation de l’embryon.

Les aliments riches en vitamine B9 sont les suivants : les oranges, mandarines, bananes, melons, les légumes verts (épinards, brocolis, asperges, choux de Bruxelles, endives, petits pois, salade), les légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots rouges) et les graines de tournesol.

La vitamine D pour le squelette du bébé

Cette vitamine joue un rôle crucial dans l’assimilation du calcium et sa fixation aux os. Elle aide donc le bébé à fabriquer son squelette et ses dents. La vitamine D participe également à la croissance des cellules et au fonctionnement normal du système immunitaire de la maman et de l’enfant.

Le soleil est la meilleure source de vitamine D. Si vous êtes enceinte en été, profitez donc de ses rayons, tout en pensant à protéger votre peau. En hiver et lors des périodes à faible exposition solaire, vous la trouverez notamment dans le jaune d’œuf (qui doit être bien cuit), les poissons gras et les aliments contenant du lait entier comme l’emmental.

La vitamine B12 pour fabriquer l’ADN du fœtus

La vitamine B12 intervient dans le processus de division cellulaire et dans la production des globules rouges qui sont les cellules du sang. Elle contribue également au fonctionnement normal du système immunitaire et à la réduction de la fatigue. Ainsi, il est bon d’augmenter vos apports d’environ 10% pendant la grossesse.

Cette vitamine se trouve surtout dans les aliments d’origine animale, nous recommandons donc aux femmes végétariennes et végétaliennes de consommer des compléments qui en contiennent. Les  meilleures sources de vitamine B12 sont donc : le lait, la viande, le poisson (hareng, thon, saumon) et les fruits de mer, comme la crevette.

Le fer pour lui apporter de l’oxygène

Le fer est un oligoélément qui se trouve naturellement dans les globules rouges. Il aide notamment à capter l’oxygène dans les poumons et à le transporter dans le reste du corps. Lors de la grossesse, l’oxygène est amené au fœtus par l’intermédiaire du placenta. Chez la femme enceinte, les besoins en fer augmentent donc proportionnellement au volume de sang présent dans le corps. Le risque d’un déficit en fer est plus important chez les femmes végétariennes ou végétaliennes, car le fer d’origine animale est celui qui est le mieux absorbé par l’organisme. Les femmes qui ont des grossesses rapprochées ou multiples sont, elles aussi, à risque.

Le fer héminique, à forte capacité d’absorption, se trouve dans les produits d’origine animale comme la viande rouge, la volaille et le poisson.

Le fer non héminique est d’origine végétale. Il est présent dans les légumineuses (fèves, flageolets, lentilles), le tofu, les flocons d’avoine ou encore les légumes verts.

Astuce : pour favoriser l’absorption du fer d’origine végétale, associez-le, dans le même repas, à une source de vitamine C. On trouve cette dernière dans les agrumes (pamplemousse, clémentine, mandarine), la fraise, le kiwi, la framboise, le melon et la mangue. Mais aussi dans les légumes : tomate, poivron, chou-fleur, brocolis, navet, patate douce, choux de Bruxelles, etc.

Le calcium pour bébé et pour la mère

En synergie avec la vitamine D, qui contribue à son assimilation, le calcium participe à la consolidation des os et des dents de bébé. Chez la maman, le calcium contribue au métabolisme énergétique et à une coagulation sanguine normale. Ce nutriment est stocké dans l’organisme de la mère avant d’être distribué au fœtus lors du 3ème trimestre.

Les meilleures sources de calcium sont : les légumes verts (chou vert, brocoli, cresson, épinards, haricots verts, fenouil), les amandes, les haricots blancs et les produits laitiers (lait, yaourt, fromage). Consommez-les avec une source de vitamine D pour accentuer ses bénéfices.

Pour que votre grossesse se déroule au mieux, d’autres nutriments sont à ajouter à votre assiette

  • Les oméga-3 : ils participent au bon développement du cerveau du fœtus. On en trouve dans les poissons gras (maquereau, sardine, saumon), les noix de Grenoble, l’huile de canola, les graines de lin et de chia.
  • L’iode : lui aussi impliqué dans la formation du cerveau, il joue également un rôle dans la fonction hormonale et le métabolisme énergétique. Le sel de table est très riche en iode, de même que les algues, les produits laitiers (yaourt, lait, fromage) ainsi que les poissons et fruits de mer provenant de la mer.

Quelles vitamines éviter pendant la grossesse ?

Si certaines vitamines sont bénéfiques pendant une grossesse, d’autres sont à consommer avec modération, voire à éviter complètement.
La vitamine A, aussi appelée rétinol, est notamment essentielle pour le maintien du système immunitaire et le métabolisme du fer. Elle n’est donc pas à proscrire pendant la grossesse, mais sa consommation doit être contrôlée. En effet, une dose trop importante de vitamine A pourrait perturber le développement du fœtus, en causant des malformations. Bon à savoir : le foie est l’aliment qui contient le plus de vitamine A sous forme de rétinol. Évitez donc d’en consommer, au moins pendant le premier trimestre.

Les besoins en vitamines pendant la grossesse varient en fonction de chaque femme. De manière générale, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin pour connaître vos besoins spécifiques. Optez pour les nutriments dont vous avez besoin, et limitez les différentes sources de vitamines pour éviter tout surdosage. Dans l’ensemble, il convient de varier son alimentation au maximum pour mener sa grossesse dans les meilleures conditions.

* A consommer dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée et un mode de vie sain

 

Retrouvez d’autres conseils Alvityl

Conseils

Fatigue passagère : nos conseils pour lutter contre les coups de fatigue

La fatigue passagère Si la fatigue correspond globalement à une baisse de l’énergie, elle peut se présenter sous plusieurs formes différentes. Selon le type de fatigue, les signes et solutions...

Lire la suite
Conseils

Chronobiologie et rythmes circadiens

Rythme biologique : de quoi parle-t-on? Chez l’être humain, on distingue 3 grands rythmes biologiques : Les rythmes ultradiens sont des cycles biologiques de moins de 24h, comme le cycle du...

Lire la suite
Conseils

La libération prolongée

Qu'entend-on par libération prolongée ? La libération est le processus par lequel un complément alimentaire (ou un médicament) va diffuser ses ingrédients actifs dans l’organisme. La plupart des complément alimentaires...

Lire la suite
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr.
Partager sur Facebook'
Gamme Alvityl