Déficit en fer : quels sont les signes et les causes ?

Déficit en fer : quels en sont les signes et les causes ?

Fatigue physique et psychique, pâleur … Il peut s’agir d’un déficit en fer. Apprenez à en reconnaître les signes et à comprendre comment l’éviter.

Déficit en fer : comment le reconnaître ?

Dans le monde, environ 25 % de la population souffre d’un déficit en fer. C’est donc une situation plus fréquente qu’on ne le pense. Indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, le fer doit être consommé en quantité suffisante pour remplir ses fonctions. Selon les personnes touchées, les signes du déficit en fer varient de la fatigue à la pâleur, en passant par des difficultés de concentration. Voici tout ce que vous devez savoir sur le fer dans le corps humain.

Quel est le rôle du fer dans le corps humain ?

De la famille des sels minéraux, le fer est un oligoélément naturellement présent dans le corps humain à hauteur d’environ 4 g. Pour compenser les pertes tout au long de la journée, un homme adulte a besoin d’absorber 11 mg par jour. Pour une femme, le chiffre peut monter jusqu’à 16 mg par jour en période de règles, en raison des pertes de sang.

Le fer joue un rôle essentiel, car il se trouve dans l’hémoglobine des globules rouges présents dans le sang. Ainsi, il assure le transport de l’oxygène depuis les poumons vers tous les tissus du corps. Étant aussi un composant de la myoglobine, il participe au stockage de l’oxygène dans les muscles.

Quelles sont les causes du déficit en fer ?

Les femmes sont les plus sujettes au manque de fer, notamment en cas de règles abondantes, saignements intermenstruels ou lors d’une grossesse. En effet, les besoins en fer augmentent chez la femme enceinte qui doit assurer à la fois ses propres apports et ceux de son bébé. Les besoins en fer peuvent atteindre 30mg par jour.

L’apport insuffisant dans l’alimentation est la seconde cause la plus fréquente de déficit en fer. C’est dans les produits d’origine animale que l’on trouve le fer héminique, le mieux absorbé par l’organisme. Or, les personnes suivant un régime végétarien ou végétalien ne peuvent avoir accès à ce type de fer. Une complémentation peut alors s’avérer judicieuse.

Les sportifs de longue durée (marathon, ski de fond, trail, cyclisme, etc.) augmentent également leur risque de manquer de fer. En effet, les sports « aérobie » demandent un afflux important et constant d’oxygène vers les tissus musculaires. À terme, le nombre de globules rouges peut venir à diminuer, entraînant un déficit en fer appelé anémie ferriprive.

Quels sont les symptômes du déficit en fer ?

Le déficit en fer peut causer de nombreux signes qui doivent vous alerter :

  • Une fatigue inhabituelle ou chronique (asthénie)
  • Une diminution de la force, de l’endurance musculaire ou de l’énergie
  • Un essoufflement à l’effort
  • Une pâleur de la peau ou une sécheresse des muqueuses
  • Des ongles cassants
  • Une perte de cheveux
  • Une irritabilité

Les meilleures sources de fer dans l’alimentation

Le fer héminique, à forte capacité d’absorption, se trouve dans les produits carnés tels que la viande rouge, les abats (foie, rognons) ou la charcuterie. Le poisson et les fruits de mer (palourdes, huîtres) sont également d’excellentes sources de fer.

Le fer non héminique est présent dans l’alimentation végétale, mais il est moins bien absorbé par l’appareil digestif. On le trouve dans les fruits et légumes (mâche, roquette, fenouil, épinards). Les autres aliments à inclure dans un régime végétal pour assurer l’apport en fer sont : les légumineuses (pois chiches, haricots), les oléagineux (noix, noisettes, amandes), les algues (spiruline, wakamé, dulse) et les céréales complètes (blé complet, orge). Enfin, les graines de sésame, le persil, le chocolat noir et les baies de Goji possèdent aussi une grande quantité de fer.

Sachez que le fer est mieux assimilé par l’organisme lorsqu’il est consommé avec une source de vitamine C.

Alvityl® Vitalité à avaler est un complément alimentaire spécialement formulé à partir de 12 vitamines et 8 minéraux essentiels, dont le fer. En comblant 100 % de vos apports en vitamines, il vous aidera à combattre la fatigue et les signes d’un déficit en fer.

À retenir :

  • Le fer est un oligo-élément qui participe au transport et au stockage de l’oxygène dans le corps..
  • À l’origine d’un potentiel déficit en fer : l’alimentation végétale, les règles/menstruations, la grossesse, le sport de longue durée et certaines maladies.
  • Le déficit en fer se traduit généralement par une grande fatigue, une faiblesse musculaire, une pâleur excessive ou des maux de tête.
  • Le fer héminique d’origine animale est mieux absorbé que le fer non héminique d’origine végétale.

 

 

 

 

Retrouvez d’autres conseils Alvityl

Conseils

Fatigue passagère : nos conseils pour lutter contre les coups de fatigue

La fatigue passagère Si la fatigue correspond globalement à une baisse de l’énergie, elle peut se présenter sous plusieurs formes différentes. Selon le type de fatigue, les signes et solutions...

Lire la suite
Conseils

Chronobiologie et rythmes circadiens

Rythme biologique : de quoi parle-t-on? Chez l’être humain, on distingue 3 grands rythmes biologiques : Les rythmes ultradiens sont des cycles biologiques de moins de 24h, comme le cycle du...

Lire la suite
Conseils

La libération prolongée

Qu'entend-on par libération prolongée ? La libération est le processus par lequel un complément alimentaire (ou un médicament) va diffuser ses ingrédients actifs dans l’organisme. La plupart des complément alimentaires...

Lire la suite
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr.
Partager sur Facebook'
Gamme Alvityl